Parlons-en !
Les débats et rencontres du 22e Festival - 2010

En relation avec des films de la compétition, les plateformes de discussion permettent tout au long du festival de revenir sur des questionnement et faits d’actualité liés aux films. Elles réunissent les réalisatrices et invitées extérieures.

handicap

Nous invitons ainsi toutes adhérentes à se rencontrer et échanger des idées.



Deux temps de débats et d'échanges sont proposés pendant le festival :

 
lundi 1er à 16h00
Rendez-vous dans le hall bar
  40 ans de MLF : l’apport des lesbiennes au féminisme

mardi 2 à 16h00 
 
Michèle Causse, une écrivain à lire « pour démentir son épitaphe “Ni lue ni approuvée” »



Mouvements de Presse40 ans de MLF : l'apport des lesbiennes au féminisme

"40 ans de MLF : l'apport historique des lesbiennes", autour de l'exposition des affiches extraites de l'ouvrage Mouvement de presse, années 1970 à nos jours - luttes féministes et lesbiennes de Michèle Larrouy et Martine Laroche. Avec Michèle Larrouy, Martine Laroche (sous réserve) et Suzette Robichon, rencontre et visite guidée Cineffable...

Le site des Archives Recherches Cultures Lesbiennes (ARCL) : arcl.free.fr








Michèle CausseMichèle Causse, une écrivain à lire « pour démentir son épitaphe "Ni lue ni approuvée" »

Michèle Causse revendique avec force et persistance sa position de lesbienne radicale, qu'elle développe peu à peu dans ses écrits (fictions et essais théoriques) et dans les entretiens filmés. Pour elle, une lesbienne est « inaccessible, intouchable, inaliénable, inappropriable. Elle invente le désir dans un temps et un espace inauguraux. Ce qui n'est pas une mince gageure, en territoire masculin. Planétairement masculin. A travers elle, toutes les femmes ont accès à l'intuition de leurs certitudes les plus vitales et les plus brimées ». « Une lesbienne ne peut être une fiction, mais une réalité utopique et donc politique. Un lieu de précipitation inouï. Exister pour elle ne peut pas non plus être un plagiat puisqu'elle seule doit, sans référent, se donner naissance ». (L'interloquée, Les oubliées de l'oubli, Dégénérée, Editions Trois, Québec, p. 51 et 60).

Suzette Robichon, éditrice de Vlasta, revue des fictions et utopies amazoniennes (1983-1985) fondée avec Michèle Causse et Sylvie Bompis, introduira le parcours de Michèle, écrivain, traductrice, nomade. Suzette Robichon était intervenante à Cineffable en 2003 pour une rencontre autour de Monique Wittig.

L'écrivain Françoise Leclère présentera les oeuvres de Michèle Causse.
Françoise Leclère a écrit IlliZible !, oeuvre dans laquelle elle donne des clés de lecture de trois fictions de Michèle Causse : L'encontre, (               ) et Voyages de la Grande Naine en Androssie. « Dans quelle langue écrit Michèle Causse ? On pourrait se le demander puisqu'elle est réputée illisible, alors qu'elle n'emploie (pratiquement) que des mots du dictionnaire... Pour moi, cette écriture est une oeuvre en Graal, et j'ai voulu partager le plaisir qu'elle me donne. Ce que j'aime dans ce livre, c'est la forme qu'il a pris, celle d'un dialogue avec l'auteur. »

www.michele-causse.com -- www.francoise-leclere.com - Bio de Suzette Robichon



Archives 2010

Accessibilité



Déficience auditive  Déficience auditive

Mobilité réduite  Mobilité réduite

Nous suivre



Facebook  Facebook

Twitter  Twitter

Youtube  YouTube

Newsletter  Newsletter

Divers



Contact 

Mentions légales

Plan du site
 © Cineffable - Tous droits réservés