lundi 1er novembre - 12h00 - Séance 40 ans du MLF
Liste des films
22e Festival 2010
Flèche d'Or 6 juin 2010, 40 ans de MLF, la fête
Documentaire. France. 2010. Couleur. 20'. VO : Français, ST : Français. Distr. : Production v.ideaux

Flèche d'Or 6 juin 2010, 40 ans de MLF, la fête    
La fête des 40 ans du mouvement de libération des femmes a eu lieu à
La Flèche d'Or le dimanche 6 juin 2010 de 14 à 2h,
sous la devise féministe : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, SORORITÉ.
Le programme est ici : re-belles.over-blog.com et photos et résumé
    Flèche d'Or 6 juin 2010, 40 ans de MLF, la fête

Barbara Wolman   Barbara Wolman & Joséfine Ajdelbaum avec des images de Perrine Rouillon et Anne Faisandier


L'association v.ideaux a produit de nombreuses vidéos que l'ont peut voir sur les téléweb des VidéObstinées en accès par abonnement et sur la toute nouvelle téléweb : Teledebout, téléweb féministe en accès libre à destination de toutes et de tous.
    


mardi 2 novembre - 10h00 - Séance Amoureuses, audacieuses
Liste des films
22e Festival 2010
Girl Talk
Fiction. États-Unis.. 2008. Couleur. 7'. VO : Anglais, ST : Français. Distr. :


Après une soirée inoubliable et un rendez-vous mystérieux, une jeune fille tente d’éviter les questions incessantes des copines...


Girl TalkGirl Talk

A girl has an amazing date that she coyly refuses to tell her friends about...

Facebook FB du film    -    Film / Movie Voir le film / Watch the Movie


Jennifer Smith   Jennifer Smith www.myspace.com/girltalkfilm



Jennifer Smith is a filmmaker and a professor at the University of Georgia, where she teaches video production. She holds an M.F.A. in film from Columbia University, and a J.D. from the University of Miami. Her work has garnered numerous awards, screened at U.S. and international film festivals, and broadcast on cable networks such as HBO, Showtime Australia, The Sundance Channel, and BSkyB. Smith worked for Dreamchaser Productions in Dublin, Ireland on such projects as U2’s Zooropa Tour, with Caravan Pictures, now Spyglass Entertainment, on feature films such as Rush Hour, and is Executive Producer on The Secret of Moonacre. She is a member of The Academy of Television Arts & Sciences, is an Advisory Board member of the EcoFocus Film Festival, and serves as a judge for the Peabody Awards. While she has worked mostly as a producer, Jennifer is now making the transition to directing.


mardi 2 novembre - 14h00 - Séance Paroles de femmes
Liste des films
22e Festival 2010
Golden Pomegranate Seeds
Documentaire. Palestine. 2009. Couleur. 14'. VO/ST : Arabe/Anglais, ST : Français. Distr. : Shashat

Golden Pomegranate Seeds   
L'héroïne d'un conte reste silencieuse face à l'oppression et aux épreuves, tandis que dans la vie réelle une femme décide de parler après des années de silence...

A legendary heroine remains silent in the face of oppression and hardship, while a real woman decides to speak out after years of silence...



Ghada Terawi   Ghada Terawi Facebook FB Ghada Terawi


Ghada Terawi est née à Beyrouth en 1972 d'un couple de militants palestiniens. Elle a grandi entre Beyrouth, Tunis et Le Caire. Diplômée de l'Université américaine du Caire en 1995, titulaire d'une licence en relations internationales, elle vit actuellement en Palestine. Elle a commencé à travailler dans le domaine du cinéma documentaire en 1998 et elle a réalisé et produit cinq films.


Ghada Terawi was born in Beirut in 1972 to a couple of Palestinian militants. Grew up between Beirut, Tunis & Cairo. Graduated from the American University in Cairo in 1995, holding a BA in International Relations. She Currently lives in Palestine. Started working in the field of documentary filmmaking in 1998 and she directed and produced 5 films: "Staying Alive", 28 min. 2001. Palestine, "What's Next", 40 min. 2003. Palestine (Point of View Productions), "The Way Back Home", 33 min. Nov. 2006 Palestine (Point Of View Productions), "The Last Station", 7 min, 2008 Palestine. And "Golden Pomegranate Seeds", 14 min. Produced by Shashat, 2009 Palestine.


lundi 1er novembre - 18h00 - Séance Double regard
Liste des films
22e Festival 2010
Grodan
Fiction. Suède. 2008. Couleur. 7'. VO : Suédois, ST : Français. Distr. : Doris Film

C'est mardi-gras à l'école : les filles se déguisent en princesses et les garçons manient l'épée. Une des princesses se rebelle et s'empare d'une épée. Pourquoi seuls les garçons auraient-ils le droit de s'amuser ?

It's dress-up day at school. One little girl doesn't like the clichéd gender roles. Why should boys have all the fun?

   Grodan

Cecilia Torquato   Cecilia Torquato  



Cecilia Torquato est née en 1972. Après une enfance passée au Brésil, elle revient en Suède en 1994, étudie la publicité et travaille en tant que rédactrice publicitaire au Brésil. Elle est diplômée en réalisation à l'Ecole de cinéma de l'Université de Göteborg en Suède. Elle a réalisé 3 films : "Nästan framme" (2001), "Gas" (2002) et "Grodan/Frog" (2008).


Cecilia Torquato was born in Sweden in 1972, moved to Brazil the same year and back to Sweden again in 1994. She studied advertising and worked as a copywriter in Brazil. She received a Bachelor's degree in film directing at The School of Film Directing/Göteborg University in Sweden.


mardi 2 novembre - 10h00 - Séance Amoureuses, audacieuses !
Liste des films
22e Festival 2010
How the Grinch Stole My Heart
Fiction. Canada. 2009. Couleur. 10'. VO : Anglais, ST : Français. Distr. : Canadian Filmmakers Distribution Centre (CFMDC)

How the Grinch Stole My Heart    
Une parodie du conte How the Grinch Stole Christmas où se mêlent les émotions aigres-douces des histoires d'amour.

A parody of the classic tale of "How the Grinch Stole Christmas," this film tells a lesbian love story and the bittersweet emotions that come with love.


    How the Grinch Stole My Heart

Gabrielle Zilkha   Gabrielle Zilkha


Gabrielle Zilkha a découvert le monde du cinéma à travers sa carrière de comédienne et de dramaturge. Avant de s’installer au Toronto en 2004, elle a reçu un diplôme en théâtre de la faculté de Dawson à Montréal. Récemment, elle a obtenu une licence en Équité, Anglais et Diversité sexuelle de l'université de Toronto.


Gabrielle Zilkha was introduced to the world of movie-making through her pursuit of an acting and playwriting career. Prior to moving to Toronto in 2004, she graduated from Dawson College in Montreal with a degree in Professional Theatre. She has recently completed her Bachelor's degree at the University of Toronto in Equity Studies, English and Sexual Diversity Studies.


lundi 1er novembre - 16h00 - Séance La valse à mille temps
Liste des films
22e Festival 2010
Im Sommer sitzen die alten
Fiction. Allemagne. 2009. Couleur. 23'. VO/ST : Allemand/Anglais, ST : Français. Distr. : [bi:kei] productions

Petra, cinéaste, rend visite à la compagne de sa grand-mère récemment décédée. Un film poétique sur la transmission entre les générations.


Petra, a filmmaker, visits the partner of her recently deceased grandmother. A poetic film about family history...
Im Sommer sitzen die alten

Beate Kunath   Beate Kunath www.b-k-productions.de



« Je voulais raconter mes propres histoires ». Beate Kunath est cinéaste, vidéaste et photographe autodidacte . Elle est cofondatrice de nombreux projets artistiques dans sa ville natale, Chemnitz, ex Karl-Marx-Stadt en Allemagne de l'Est.


Beate Kunath is a self-taught screenwriter, videomaker, and photographer. She is co-founder of several artistic projects in her native town of Chemnitz, Germany.


lundi 1er novembre - 18h00 - Séance Double regard
Liste des films
22e Festival 2010
Innocence remains
Fiction. France/Etats-Unis. 2008. Couleur. 15'. VO : Anglais, ST : Français. Distr. : MRfeatures

Innocence remains   
Deborah et Lucie filent le parfait amour... jusqu'au jour où des souvenirs enfouis profondément surgissent du passé...


Deborah & Lucie have it all: love, health, and success. But when a crime from the past resurfaces in the present, will their love endure the pain?



   Innocence remains

Nathalie Camidebach   www.nathaliecamidebach.com

Originaire du Sud-Ouest, Nathalie Camidebach a étudié l’art dramatique à Paris puis s’est tournée vers la réalisation à la Sorbonne. Elle s’est par la suite envolée pour Los Angeles, où elle a étudié la photographie tout en réalisant des courts-métrages . Elle a auto-publié sa première nouvelle «  Fallen From The Nest » en France, tandis que son court métrage «  Remember the Eyes » a fait le tour des festivals dont le 60ème festival de Cannes ainsi que l’ouverture du festival de films des jeunes réalisateurs de St Jean de Luz. Après avoir travaillé avec Francois Ozon sur son dernier film “ Le Refuge”, elle aide à produire le long métrage “ De toutes mes forces” avec Vincent Lindon et prépare avec Marie Roux leur premier long fiction I Leave Here.


Nathalie Camidebach was born in southwest of France. She studied Dramatic Arts and film-making in Paris. With dreams of Hollywood in her heart and a few scripts tucked beneath her arm, Nathalie flew to Los Angeles.  For the next few years, she traveled between LA and Paris, self-publishing her first novel "Fallen From The Nest". In Los Angeles, she directed "Remember The Eyes" with Marie Roux. The film was selected in numerous film festivals and made its world Premiere at the SFC at the 60th Cannes Film Festival. Nathalie’s film opened the prestigious "St Jean De Luz International Film Festival for Young Directors." Nathalie worked with François Ozon on his latest film "Le Refuge." Currently, she is helping produce the film "De toutes mes forces" starring Vincent Lindon while preparing her first feature film with Marie Roux "I Leave Here."



lundi 1er novembre - 14h00 - Séance Jeunesse dans tous ses états
Liste des films
22e Festival 2010
Kristy
Fiction. Etats-Unis. 2009. Couleur. 8'. VO : Anglais, ST : Français. Distr. : Marcia Ong

Kristy   
Comment sauver son tee-shirt préféré des griffes de sa mère quand on a 8 ans ?
Meilleur court métrage à Kids First! Children’s Film Festival et au festival international du film gay et lesbien de Pittsburgh.


An 8-year old tomboy and her mother fight over her favorite shirt. Best Short Film at the Pittsburgh Gay & Lesbian Film Festival.


Film / Movie Voir le film / Watch the Movie

marciaong.com Marcia Ong   Marcia Ong



Originaire de Singapour où elle a grandi, Marcia Ong vient de terminer ses études de cinéma à San Francisco. En 2010, elle a lancé avec deux autres cinéastes la société de production 4 Reel Films. Elle a réalisé : "Front" (2006), "Kristy" (2008), "Reunion" (2008) et "Standing Still" (2010).


Born and raised in Singapore, Marcia is a filmmaker whose experience covers almost every aspect of the filmmaking process. Her short film, "Kristy," has won awards at Kids First! Children’s Film Festival and Pittsburgh International Lesbian and Gay film festival. It was also screened internationally at Roze Filmdagen (Amsterdam), Melbourne Queer Film Festival, and at the International Women’s Film Festival in Seoul. She recently completed her MFA at San Francisco State University where she made an experimental film titled "Standing Still," in which she filmed clouds all over California and Brazil. In 2010, Marcia started a production company, 4 Reel Films, with 2 other award winning San Francisco filmmakers.


lundi 1er novembre - 18h00 - Séance Double regard
Liste des films
22e Festival 2010
La capretta di Chagall / La petite chèvre de Chagall
Fiction. Italie. 2007. Couleur. 17'. VO : Italien, ST : Français. Distr. : BADhOLE Video

La capretta di Chagall   
Emma est amoureuse d’une fille qui ne la remarque pas. Elle s'efforce d'écouter les conseils de son amie Silvia mais finit toujours par se faire des films...

Emma has a crush on a girl who won't give her the time of day. She tries to take her friend's advice, but always winds up dreaming of how things could be...


   La capretta di Chagall

Silvia Novelli  
Silvia Novelli



Silvia Novelli, née en 1970, est chercheuse à l'Université de Turin. Elle fait partie du groupe BADhOLE, un groupe de femmes devenues cinéastes à temps partiel qui ont décidé d'utiliser le cinéma pour développer une approche créative des problèmes de communautés actuels. Son format préféré est le court métrage comique ou le documentaire: Sarò flessibile con te (2005), Tutto su mia sorella (2005), Cavolini a Bruxelles (2005), E' femmina, o no ? (2006), Guerra e Pacs (2006), Gli eroi di Casamiya (2007) et Adele e le altre (2008).


Silvia Novelli is a researcher at Turin University. She is a member of Turin's BADhOLE group, founded in 2001 to develop a creative approach to a wide range of current community issues. Her format of choice is the comic short film and documentary: "Sarò flessibile con te" (2005), "Tutto su mia sorella" (2005), "Cavolini a Bruxelles" (2005), "E' femmina, o no ?" (2006), "Guerra e Pacs" (2006), "Gli eroi di Casamiya" (2007) and "Adele e le altre" (2008).


mardi 2 novembre - 12h00 - Séance Vers d'autres horizons
Liste des films
22e Festival 2010
La femme invisible
Fiction/Expérimental. France/Cameroun. 2008. Couleur. 6'. VO : Français, ST : Français. Distr. : Pascale Obolo

La femme invisible   
Parcours à travers la ville d’une jeune femme noire à la recherche des visages de sa communauté. Se sentant exclue par le manque de diversité, elle s'interroge sur son identité et sa place dans la société française.

The story of a young, black woman searching among the faces of the city… she feels excluded by the lack of diversity and questions her identity and place in French society.
   La femme invisible

Pascale Obolo   Facebook FB Pascale Obolo

Pascale Obolo est née à Yaoundé au Cameroun. Attirée très tôt par les disciplines artistiques, elle entre à l'école du Conservatoire libre Français en section réalisation, puis obtient sa maîtrise de cinéma à l'université de Paris VII. Pionnière de la culture urbaine, elle filme le mouvement hip-hop et la scène parisienne des artistes peintres graffiti, autoproduisant plusieurs témoignages vidéo (rap, danse, peinture) de cette époque. Elle réalise dès 1995 des reportages et des documentaires pour la Télévision Nationale Camerounaise, avant de commencer en 2000 une collaboration remarquée avec Virgin Music France, pour laquelle elle signe plusieurs portraits d'artistes de World Music comme Manu Chao, Les Nubians, 3canal, Mungal Patasar, .... Passionnée par les arts visuels et la musique, elle a également collaboré avec de nombreux artistes du street art. Sa démarche artistique est souvent issue des arts plastiques et numériques, rompant délibérement avec les codes narratifs traditionnels, les codes visuels ou clichés que l'on a de l'Afrique et de sa culture. Elle cherche à recréer une Afrique futuriste où l'histoire de son continent se mélange à de la science fiction.


Pascale Obolo was born in Yaounde, Cameroon. She studied at the Free French Conservatory then obtained her Master's at Paris VII. A pioneer of urban culture, she films the hip-hop movement and Parisian graffiti artists, and self-produces biographies of rappers, dancers and painters from this period. In 1995 she began directing reports and documentaries for Cameroon National Television. In 2000, she started collaborating with Virgin Music France for whom she made several portraits of artists, such as Manu Chao, the Nubians, 3canal, Mungal Patasar, and others. She is passionate about the visual arts and consciously rejects stereotypic images of African culture.



mardi 2 novembre - 18h00 - Séance Carole Roussopoulos
Liste des films
22e Festival 2010
La marche des femmes à Hendaye
Documentaire. France. 1975. N&B. 30'. VO : Français, ST : Français. Distr. : Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (CASdB)


Le 5 octobre 1975, un millier de femmes venant de toute la France se rassemblent à Hendaye pour manifester contre les exécutions de cinq militants basques par le régime franquiste (cf. le film Les Mères espagnoles). Des espagnoles exilées parlent de leurs conditions de vie en France et en particulier des rapports entre hommes et femmes. La marche vers la frontière se déroule dans une émotion accentuée par la beauté des chants des femmes basques. Dans le cortège, les banderoles en disent long : « Imposons la vie », « Le machisme fait le lit du fascisme », « Femmes en lutte contre l'oppression et la répression ». L'une d'elle prend le micro : « La lutte des femmes n'est pas isolée des autres luttes. Nous qui nous battons pour construire un monde différent où les hommes, les femmes, les enfants seront libérés de l'oppression, nous appelons toutes les femmes à lutter aujourd'hui pour que ces cessent les crimes franquistes ».


On 5 October 1975, a thousand women from all over France came together in Hendaye to protest against the execution of five Basque activists by Franco's regime (cf. "Les Mères espagnoles" – The Spanish Mothers). Spanish women in exile describe their living conditions in France, particularly in terms of malefemale relations.



Carole Roussopoulos   Carole Roussopoulos (1945-2009) & Iona Wieder www.carole-roussopoulos.com



Pionnière de la vidéo, Carole Roussopoulos a réalisé près d’une centaine de films documentaires de 1969 à 2009. Une caméra militante au poing et un micro porté vers les sans-voix, elle accompagne et éclaire les mouvements contestataires des années 70, luttes anti-impérialistes, ouvrières, homosexuelles et surtout féministes, avec intelligence, enthousiasme et humour. Elle filme seule ou en collectif. En 1982, elle fonde avec Delphine Seyrig et Iona Wieder le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, centre de production et d’archives audiovisuelles consacré aux femmes. Elle y réalise de nombreux documentaires sur l’histoire des femmes. En 1984, au sein de sa société Video Out, elle continue son combat et donne la parole à ceux que l’on entend peu : démunis, détenus, toxicomanes... Après son retour en Suisse en 1995, elle s’attaque à d’autres fronts peu documentés, non commerciaux : les personnes âgées, les soins palliatifs, les dons d’organes, l'excision, les mariages forcés...

Video pioneer Carole Roussopoulos shot some hundred-odd documentary films from 1969 to 2009. With a militant video-camera in her fist and a microphone reaching out to those whose voices are never heard, she accompanied and illuminated the various protest movements and struggles of the 70s – anti-imperialist, pro-workers’ rights, gay rights, and above all, feminist – with intelligence, enthusiasm and humor. She sometimes worked alone and sometimes as part of a collective. In 1982, she, Delphine Seyrig and Iona Wieder founded the Simone de Beauvoir Audiovisual Centre, an audiovisual production and archive centre dedicated to women, for which she directed a number of documentaries about women’s history. From 1984, she pursued her combat through her production company, Video Out, giving those who are seldom heard – the disadvantaged, inmates, drug addicts and others – a chance to speak. After returning to her native Switzerland in 1995, she went on to address other issues that are rarely documented and hard to finance: the elderly, hospice care, organ donations, excision, forced marriages and more.


mardi 2 novembre - 18h00 - Séance Carole Roussopoulos
Liste des films
22e Festival 2010
Leçon de cinéma : Carole Roussopoulos
Documentaire. France. 2009. Couleur. 9'. VO : Français, ST : Français. Distr. :

Le principe de la leçon de cinéma est de proposer à chaque réalisatrice un moment de confidence et de connivence sur sa biographie, son itinéraire professionnel, ses secrets de fabrication, sa filmographie et son style. Chacune répond à sa manière donnant à la question sur l'existence d'un cinéma de femmes une réponse radicale : il existe autant de styles que de personnalités.
   Leçon de cinéma : Carole Roussopoulos   Leçon de cinéma : Carole Roussopoulos

Jackie Buet   Jackie Buet www.filmsdefemmes.com



Directrice du Festival international de films de femmes de Créteil. Militante de la première heure, active lors des grandes luttes féministes, son acte de résistance ne s'est pourtant pas arrêter là. Depuis maintenant 32 ans, chaque année, dans le cadre du Festival International de Films de Femmes à Créteil, elle explore et montre au grand jour des femmes de tous horizons, de toutes nationalités, réunies par la passion commune de leurs pratiques cinématographiques. Créé en 1979, le Festival International de Films de Femmes de Créteil accueille des réalisatrices du monde entier, avec près de 150 films qui défendent avec talent le regard des femmes sur leur société. Lieu témoin de débats historiques, le festival reste attentif aux engagements artistiques, politiques et sociaux des femmes dans le monde, à travers leur cinéma.


mardi 2 novembre - 18h00 - Séance Carole Roussopoulos
Liste des films
22e Festival 2010
L'inceste, la conspiration des oreilles bouchées
Documentaire. France. 1988. Couleur. 30'. VO : Français, ST : Français. Distr. : Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (CASdB)
L'inceste, la conspiration des oreilles bouchées   
Claudine, Monique, Emmanuelle et Anne, qui se sont rencontrées grâce à la permanence téléphonique Viols Femmes Informations, témoignent des viols par inceste subis dans leur enfance. Elles se souviennent de leur désarroi et de leurs tentatives pour faire cesser les agissements de leur père ou grand-père. Elles évoquent les signes et les paroles adressés avec l'espoir de trouver de l'aide dans leur entourage.

Claudine, Monique, Emmanuelle and Anne, who met at the Women’s Rape Information hotline, bear witness to the incestuous rapes they were subjected to as children. They recall their own sense of distress and their fruitless attempts to get their fathers or grandfathers to stop. They describe the alarm signals they sent in hopes that someone close to them would understand and help.
   L'inceste, la conspiration des oreilles bouchées

Carole Roussopoulos   Carole Roussopoulos (1945-2009) www.carole-roussopoulos.com



Pionnière de la vidéo, Carole Roussopoulos a réalisé près d’une centaine de films documentaires de 1969 à 2009. Une caméra militante au poing et un micro porté vers les sans-voix, elle accompagne et éclaire les mouvements contestataires des années 70, luttes anti-impérialistes, ouvrières, homosexuelles et surtout féministes, avec intelligence, enthousiasme et humour. Elle filme seule ou en collectif. En 1982, elle fonde avec Delphine Seyrig et Iona Wieder le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, centre de production et d'archives audiovisuelles consacré aux femmes. Elle y réalise de nombreux documentaires sur l’histoire des femmes. En 1984, au sein de sa société Video Out, elle continue son combat et donne la parole à ceux que l’on entend peu : démunis, détenus, toxicomanes... Après son retour en Suisse en 1995, elle s’attaque à d’autres fronts peu documentés, non commerciaux : les personnes âgées, les soins palliatifs, les dons d'organes, l'excision, les mariages forcés...

Video pioneer Carole Roussopoulos shot some hundred-odd documentary films from 1969 to 2009. With a militant video-camera in her fist and a microphone reaching out to those whose voices are never heard, she accompanied and illuminated the various protest movements and struggles of the 70s – anti-imperialist, pro-workers’ rights, gay rights, and above all, feminist – with intelligence, enthusiasm and humor. She sometimes worked alone and sometimes as part of a collective. In 1982, she, Delphine Seyrig and Iona Wieder founded the Simone de Beauvoir Audiovisual Centre, an audiovisual production and archive centre dedicated to women, for which she directed a number of documentaries about women’s history. From 1984, she pursued her combat through her production company, Video Out, giving those who are seldom heard – the disadvantaged, inmates, drug addicts and others – a chance to speak. After returning to her native Switzerland in 1995, she went on to address other issues that are rarely documented and hard to finance: the elderly, hospice care, organ donations, excision, forced marriages and more.


lundi 1er novembre - 12h00 - Séance 40 ans du MLF
Liste des films
22e Festival 2010
Lip V : Monique et Christiane
Documentaire. France. 1976. N&B. 30'. VO : Français, ST : Français. Distr. : Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (CASdB)

Durant le second mouvement de lutte chez LIP, Monique (assistante de publicité) et Christiane (OS) parlent de la difficulté d’être femme dans une usine en lutte, des problèmes de démocratie interne dans le syndicat et de la finalité du travail dans la situation actuelle. Pour mettre en évidence la similitude des mécanismes à l'œuvre dans le racisme et le sexisme, Monique remplace dans son récit « homme » par « blanc » et « femme » par « arabe ».

Pour cette séance, 6 minutes seulement seront diffusées


   Lip V : Monique et Christiane   Lip V : Monique et Christiane

Carole Roussopoulos   Carole Roussopoulos (1945-2009) www.carole-roussopoulos.com



Pionnière de la vidéo, Carole Roussopoulos a réalisé près d’une centaine de films documentaires de 1969 à 2009. Une caméra militante au poing et un micro porté vers les sans-voix, elle accompagne et éclaire les mouvements contestataires des années 70, luttes anti-impérialistes, ouvrières, homosexuelles et surtout féministes, avec intelligence, enthousiasme et humour. Elle filme seule ou en collectif. En 1982, elle fonde avec Delphine Seyrig et Iona Wieder le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, centre de production et d’archives audiovisuelles consacré aux femmes. Elle y réalise de nombreux documentaires sur l’histoire des femmes. En 1984, au sein de sa société Video Out, elle continue son combat et donne la parole à ceux que l’on entend peu : démunis, détenus, toxicomanes... Après son retour en Suisse en 1995, elle s’attaque à d’autres fronts peu documentés, non commerciaux : les personnes âgées, les soins palliatifs, les dons d’organes, l'excision, les mariages forcés...

Video pioneer Carole Roussopoulos shot some hundred-odd documentary films from 1969 to 2009. With a militant video-camera in her fist and a microphone reaching out to those whose voices are never heard, she accompanied and illuminated the various protest movements and struggles of the 70s – anti-imperialist, pro-workers’ rights, gay rights, and above all, feminist – with intelligence, enthusiasm and humor. She sometimes worked alone and sometimes as part of a collective. In 1982, she, Delphine Seyrig and Iona Wieder founded the Simone de Beauvoir Audiovisual Centre, an audiovisual production and archive centre dedicated to women, for which she directed a number of documentaries about women’s history. From 1984, she pursued her combat through her production company, Video Out, giving those who are seldom heard – the disadvantaged, inmates, drug addicts and others – a chance to speak. After returning to her native Switzerland in 1995, she went on to address other issues that are rarely documented and hard to finance: the elderly, hospice care, organ donations, excision, forced marriages and more.